[stm_personal_info title=”Meghan Lost 146 Pounds and 16 Sizes” css=”.vc_custom_1518432777008{margin-top: 50px !important;margin-bottom: 30px !important;}”][stm_personal_info_item text=”Adja, maman d’un petit garçon de 7 ans” title=”La famille: “][stm_personal_info_item text=”7 ans” title=”L’âge de mon coéquipier:”][stm_personal_info_item text=”Gérer ses émotions, se comprendre et comprendre son environnement” title=”Sa problématique:”][/stm_personal_info]

Je vous partage le parcours d’Adja. J’accompagne son fils de 7 ans:

 

Maman d’un garçon de 7 ans en classe de CE1 qui semble être “mi-ange mi-demon”, je suis constamment alertée depuis qu’il est en moyenne section de son comportement “ingérable” à l’école, de sa repartie et de son opposition face aux adultes.

Il y a deux ans face à son comportement, j’ai subis un signalement auprès de l’Aide Sociale à l’Enfance car la maîtresse n’arrivait pas à gérer mon fils (et d’après elle le problème venait forcément de la maison, de moi et ou de son père), la psychologue scolaire m’a même dit droit dans les yeux qu’il avait le comportement d’un enfant de cité (j’ai bien cru que j’allais m’évanouir dans son bureau).

Rebelote depuis le mois d’octobre la directrice m’interpelle à tout va devant d’autres parents à la sortie de l’école, m’appelle en plein après-midi en m’hurlant dessus me disant que mon fils monopolise trop de personnel à lui tout seul et patati et patata.

Au bout du rouleau, à deux doigts de péter un câble, après en avoir discuté avec une copine, elle m’a parlé de coaching pour enfant, honnêtement j’y suis aller sans trop de conviction mais j’avais comme même envie de voir ce que ça donnerait je me suis lancée un soir après un énième mot dans son cahier de correspondance.

Dès notre point téléphonique j’ai adhéré à 100% ça fait du bien de parler avec une professionnelle qui comprenait et surtout qui écoutait ma détresse de parent.

Premier rendez-vous avec mon fils, elle me pousse à faire les tests psychométriques, le verdict tombe mon fils est un enfant précoce.

Nous sommes partis sur deux formules en individuelle, il bénéficie d’un rdv pendant lequel il dessine parle de ces angoisses et ces craintes, en jouant, il est parfaitement à l’aise avec Patricia, qu’il me réclame souvent. Il y a également l’atelier collectif, avec un groupe de 7 enfants, ils ont fait des jeux de rôles, fait du théâtre en anglais (au début il ne voulait rien savoir, pas d’anglais “parce qu’ici c’est la France on parle français” 😉) et vraiment ça lui a fait du bien je le surprends même à réciter quelques répliques de son texte en anglais.

Je pense que se retrouver avec d’autres enfants qui n’ont pas forcément les mêmes problèmes que lui mais voir tout simplement qu’il n’est pas seul lui a fait du bien.

Je ne regrette pas du tout ces séances parce que ça m’a appris à voir mon fils autrement, notre relation est moins conflictuelle j’essaye plus de comprendre son comportement pour l’aider à se sentir mieux à l’école, consciente que ça nous prendra du temps mais motiver à 100% pour y arriver 💪🏾

En tant que parent, je vous recommande C’koya Coaching les yeux fermés !

Lorsque je l’ai eu au téléphone la première fois, j’avais en ligne une maman déboussolée, perdue, inquiète pour l’avenir de son fils.

Maman engagée, elle pensait avoir tout tenté pour aider son fils.

Elle est épuisée, désabusée et malgré son acharnement pour trouver une solution à son petit garçon ; l’école lui renvoie une mauvaise image et elle est laissée seule.

Malheureusement, beaucoup de parents se retrouvent dans sa situation.

Son fils a déjà eu plus d’un an et demi de suivi psychologique.

Je découvre avec joie et beaucoup d’émotion son petit garçon lors de notre première séance. La confiance s’est installée dès la première séance, il est très sensible et très intuitif. C’est pour cela que j’aime tant accompagner les enfants, on ne peut pas tricher. Avant même que l’on ait ouvert la bouche ils savent.

Ils savent si l’on est aligné, si on va pouvoir leur apporter quelque choses, il savent s’ils vont “desserrer les lèvres” ou attendre que ça passe.

Il m’a touchée par sa créativité et la profondeur de ses propos mais aussi par son regard.

Je l’ai vu s’ouvrir séance après séance. La confiance s’était installée dès la première séance et a continué à grandir.

Je suspecte très vite une intelligence différente, chaude. Cette vision multifocale du monde qui n’est pas valorisée à l’école et qui génère tant de frustration et d’incompréhension.

Je comprends au fil des séances qu’il est triste, en colère et embourbé dans une spirale aux effets négatifs pour lui.

Il me dit ce qu’il souhaite pour aller mieux. C’est étonnant comme les enfants savent ce dont ils ont besoin…

Et un Top-là plus tard nous voici co-équipiers pour faire en sorte qu’il soit heureux !

Sa maman entamera aussi un coaching parental pour mieux accompagner son fils au quotidien dans la foulée pour des premiers résultats très très encourageants!

Merci pour la confiance que cette maman et son fils ont placée en moi.

[stm_personal_result_photo photo_before_id=”639″ title_before=”Before” photo_after_id=”640″ title_after=”After”]